"Va-t-on attendre que des gens meurent pour réagir ?": les appels à trouver une solution pour les sans-papiers en grève de la faim se multiplient

Plusieurs sans-papiers se sont cousu les lèvres, par désespoir.

"Va-t-on attendre que des gens meurent pour réagir ?": les appels à trouver une solution pour les sans-papiers en grève de la faim se multiplient
©Ennio Cameriere
Mohamed Amine Hamidi était ce matin à l’hôpital pour enlever les fils qui lui fermaient la bouche. Une seule ouverture, petite, lui permettait de faire passer une paille pour boire du thé ou de l’eau sucrée. La veille, lui et trois autres grévistes de la faim se sont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité