“Les réfugiés ukrainiens ne doivent pas être abandonnés” : comment la Belgique prépare leur accueil

Le cabinet Madhi estime toutefois qu’il est trop tôt pour savoir s’il y aura des  demandes, même si 37 demandes ont été faites en février avant jeudi.

Y. N.
“Les réfugiés ukrainiens ne doivent pas être abandonnés” : comment la Belgique prépare leur accueil
©AFP/BELGA
Alors que les bombardements se sont intensifiés, vendredi, sur Kiev et d’autres sites stratégiques du pays, des milliers de citoyens ukrainiens pourraient être amenés à quitter le pays si la guerre devait s’éterniser ou si la Russie parvenait à envahir totalement le territoire ukrainien. Jeudi, Linda Thomas-Greenfield, l’ambassadrice américaine à l’ONU, a chiffré à près de 5 millions le nombre de réfugiés potentiels....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité