Dans la crainte d'un éventuel espionnage, la Wallonie n’achètera plus certaines caméras chinoises

L’administration tiendra compte des risques éventuels d’espionnage lors d’achats de caméras.

Stéphane Tassin
camera
©Jean Luc Flemal
Les caméras de surveillance inquiètent. Nombre d’entre elles sont fabriquées par des entreprises chinoises. Certains craignent que les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité