L’ex-commissaire Alain Grignard se confie à La DH: "Les critiques contre la police belge lors des attentats, la grande amertume de ma carrière"

Rencontre avec Alain Grignard, l’ex-boss de l’antiterrorisme belge, depuis peu à la retraite.

Sébastien Ponciau
Sa retraite entamée fin 2019 n'a pas apaisé son dépit, vivace, qu'il décline longuement avec panache. Des années plus tard, et alors que le procès des attentats de Paris est en cours, l'ex-commissaire, toujours professeur à l'ULiège, en a encore gros sur la patate. "Je voyais à cette époque tous mes jeunes collègues qui dormaient à même le sol dans leurs bureaux car ils n'avaient pas le temps de rentrer à leur domicile. Moi, ça va, j'encaisse, je suis un vieux schnock....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité