La liste d'attente est longue comme le bras: combien de personnes veulent changer leur sexe en Belgique?

Les personnes qui envisagent de changer de sexe doivent attendre en moyenne quinze mois pour une première consultation avec un psychologue. Un délai trop long, dit la vice-première ministre Petra De Sutter (Groen), qui plaide jeudi dans De Morgen pour plus de centres spécialisés en Belgique.

Belga
La liste d'attente est longue comme le bras: combien de personnes veulent changer leur sexe en Belgique?
©Shutterstock

A l'UZ Gent, 1.033 personnes sont sur liste d'attente. "Depuis janvier, nous avons réalisé 204 entretiens d'admission", explique Guy T'Sjoen, endocrinologue à l'UZ Gent. "Mais dans le même temps, nous avons enregistré 363 nouvelles personnes".

En Belgique, seuls l'UZ Gent et l'hôpital de Liège relèvent de la convention "soin transgenre". Ce sont les seuls établissements où les séances avec un psychologue et les bloqueurs de puberté sont largement remboursés.

Le nouveau plan d'action LGBTQI+ du gouvernement fédéral promet de rendre les soins aux transgenres plus accessibles. Mais selon Petra De Sutter, il n'est pas assez concret: "Il faut plus de centres spécialisés, répartis dans tout le pays."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be