Un deuxième cas du virus de la variole du singe détecté en Belgique: "Nous surveillons ça de près"

La maladie rare aurait touché une deuxième personne en Belgique.

Ce jeudi soir un cas de variole du singe a été détecté en Belgique. C'est ce qu'a annoncé Isabelle Brosius, membre de l'Institut de Médecine tropicale d'Anvers, à nos confrères de la VRT.

Elle avance également que plusieurs dizaines d'infections ont été constatées dans plusieurs pays d'Europe comme le Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Suède mais également en Amérique du Nord, au Canada et aux Etats-Unis.

Des échantillons ont été prélevés contaminée et envoyés à un laboratoire de réféfrence au Pays-Bas. Et les résultats ont confirmé qu'il s'agissait bien d'une infection au virus de la variole du singe. "La personne n'est pas très malade", rassure Isabelle Brosius.

Le partenaire de la première personne contaminée en Belgique est également un cas suspect mais à ce jour, il n'y a pas encore eu de confirmation de contamination.

La membre de l'Institut de Médecine tropicale d'Anvers a confié à nos confrères que la transmissibilité de virus était limitée entre les humains. Il faut un contact étroit et long pour être contaminé. "Le risque de propagation au sein de la population est plutôt faible mais nous surveillons la situation de près", a-t-elle confié.

Un deuxième cas

Dans la nuit de jeudi à vendredi , un deuxième cas de contamination au virus de la variole du singe a été détecté. C'est le virologue Marc Van Ranst qui a révélé l'information sur Twitter. L'homme contaminé est originaire du Brabant flamand.

Les autorités se réuniront vendredi vers midi pour discuter d'une approche belge contre la propagation du virus, a indiqué l'Agence sanitaire flamande.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be