Variole du singe: un neuvième cas confirmé en Belgique

Plus de 200 cas ont été jusqu'à présent recensés à travers le monde.

La rédaction avec AFP et Belga
Variole du singe: un neuvième cas confirmé en Belgique
©AFP

Un neuvième cas de variole du singe a été confirmé au CHU Saint-Pierre ce samedi, indiquent nos confrères de la RTBF. L'information a été confirmée à l'agence Belga par le virologue Marc Van Ranst.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), 219 cas précisément - mais aucun décès - avaient été signalés mercredi dans le monde.

Endémique dans onze pays d'Afrique centrale et de l'Ouest, la variole du singe a soudain été détectée dans plus de vingt autres pays à travers le monde, dont les Etats-Unis, l'Australie, les Emirats arabes unis et une dizaine de pays européens.

Pas de raison de s'alarmer selon l'OMS

Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé a prévenu que les cas recensés jusqu'à présent ne pourraient être "que le sommet de l'iceberg". Elle a par ailleurs souligné qu'elle ne voyait aucune raison de s'inquiéter. "Ce n'est pas une maladie dont le grand public doit se préoccuper. Ce n'est pas comme le Covid-19", a notamment insisté la directrice du département chargé de la préparation mondiale aux risques épidémiques à l'OMS, Sylvie Briand.

La variole du singe appartient à la même famille que la variole, qui tuait chaque année des millions de personnes dans le monde jusqu'à son éradication en 1980. Mais la variole du singe est beaucoup moins grave, avec un taux de mortalité de 3 à 6%. La plupart des malades sont rétablis après trois à quatre semaines. Les symptômes initiaux sont une forte fièvre, un gonflement des ganglions et des éruptions cutanées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be