La députée Kattrin Jadin sera la candidate MR à la Cour constitutionnelle

La députée fédérale Kattrin Jadin a été désignée mercredi pour être la candidate du MR au poste de juge à la Cour constitutionnelle, à la suite du renoncement de l'ex-ministre wallon Jean-Luc Crucke à ce poste, a annoncé le président du parti Georges-Louis Bouchez.

La Rédaction (avec Belga)
La députée Kattrin Jadin sera la candidate MR à la Cour constitutionnelle
©BELGA

La députée fédérale Kattrin Jadin a été désignée mercredi pour être la candidate du MR au poste de juge à la Cour constitutionnelle, à la suite du renoncement de l'ex-ministre wallon Jean-Luc Crucke à ce poste, a annoncé le président du parti Georges-Louis Bouchez.

"Je mesure l'ampleur de la responsabilité qui m'attend et une certaine émotion par rapport à ma vie politique, qui a débuté fort tôt", a commenté l'élue germanophone de 41 ans, lors d'une conférence de presse au siège du parti.

La Cour constitutionnelle compte six juges anciens parlementaires et six autres qui sont des spécialistes du droit. L'admission cette année à l'éméritat de Jean-Paul Moerman, ancien député MR devenu juge à la Cour constitutionnelle en 2001, ouvrait un poste pour les juges nommés dans cette Haute juridiction en raison d'une expérience de cinq ans au moins comme membre d'une assemblée parlementaire. Il revenait au MR de désigner le successeur.

Cela ne s'est pas fait sans peine. En janvier dernier, M. Bouchez avait proposé ce poste à Jean-Luc Crucke, qui venait de démissionner de son mandat de ministre wallon du budget, en butte avec son président de parti et une partie des députés wallons, entre autres sur une importante réforme fiscale. M. Crucke avait dans un premier temps accepté le poste, mais il s'est ravisé la semaine dernière en annonçant la création d'un mouvement progressiste "C.l.é.s." (pour Cercles libéraux, économiques et sociaux) autour du climat, tout en restant député MR.

"Notre candidate n'est pas de nature à indisposer certains partis"

Généralement peu médiatisée, l'élection à la Cour constitutionnelle avait déjà suscité la polémique en 2020, quand le MR avait rejeté la candidate d'Ecolo, l'ex-sénatrice et actuelle ministre fédérale Zakia Khattabi.

Signalons d'ailleurs que Kattrin Jadin n'est pas juriste (elle a toutefois passé ses candidatures en droit). Il est probable que ce choix du MR sera critiqué par les autres formations politiques. On se souvient que l'un des arguments évoqués contre l'arrivée de Zakia Khattabi à la cour constitutionnelle sur le quota Ecolo était qu'elle n'avait pas de licence en droit. Georges-Louis Bouchez a réagi à cet aspect lors de la conférence de presse. "Ca m'amuse beaucoup la manière dont on réécrit l'histoire. Tout d'abord, Zakia Khattabi. n'avait pas de licence juridique, mais pas de candidature non plus. Donc notre candidate est déjà un peu plus juriste que Mme Khattabi. Ensuite les journaliste sont en train de réécrire l'histoire. A l'époque, nous avions voté la première fois pour Mme Khattabi, nous lui avions apporté notre soutien. C'est lorsqu'Ecolo a décidé de la représenter une deuxième fois que nous avons considéré que ce n'était pas des fonctions où on présente sa chance comme à un tour de carrousel jusqu'au moment où ça passe. A l'époque, je n'ai pas parlé à un seul moment de son diplôme. J'ai évoqué le fait qu'il fallait au moins des aptitudes en droit. C'est très bien de s'en tenir aux faits et non à l'émotion. Je sais qu'à chaque fois on va essayer de créer du bruit et de l'agitation. Mais nous avons quelqu'un qui répond aux conditions légales. Notre candidate n'est pas de nature à indisposer certains partis ou à créer la polémique, la divergence."

Avec le départ de Kattrin Jadin pour la Haute juridiction, le délégué général du MR Mathieu Bihet retrouve les bancs de la Chambre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be