Sébastien, fan inconditionnel du Graspop, fait l’impasse cette année : "Manger et boire sur un festival, ça devient impayable"

Sébastien Walravens est un inconditionnel du Graspop. Avant le Covid, il n’a pas manqué une seule des 9 éditions précédentes du grand rassemblement metal en Belgique, lui qui turbine au trash et au stoner.

Sébastien, fan inconditionnel du Graspop, fait l’impasse cette année : "Manger et boire sur un festival, ça devient impayable"
©BUREAUX RÉGIONAUX
"Ce sont mes vacances à moi sur l'année", nous confie-t-il. Cette année cependant, alors que le rendez-vous bat son plein sur la plaine de Dessel, il est au boulot, dans son salon de coiffure à Etterbeek. "Quand il y a eu le Covid, j'étais dégoûté de ne pas pouvoir y aller mais cette année-ci, je ne suis pas plus triste que ça de ne pas y être. C'est trop cher pour ce que c'est. D'habitude,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité