Le point sur les perturbations suite à la manifestation nationale: tous les vols au départ de Brussels Airport annulés, la Stib et le réseau Tec paralysés (DIRECT)

On fait le point sur les perturbations.

Belga

Ce lundi 20 juin, une manifestation nationale pour une hausse du pouvoir d'achat se déroule en Belgique, ce qui engendrera pas mal de perturbations. Le point:

Transports en commun

La Stib est très fortement impactée ce lundi. Une ligne de métro sur quatre était opérationnelle lundi vers 7h30 à Bruxelles. Il s'agit de la ligne Stockel-Gare de l'Ouest, prolongée jusqu'à Erasme. La fréquence était cependant très réduite. Des attestations de retard peuvent être téléchargées par les voyageurs. Sept sur 17 lignes de tram et une quinzaine de lignes de bus étaient en fonction.

Au nord du pays, quelque 60% des bus et 40% des trams de la société flamande de transport en commun De Lijn roulaient lundi vers 7h00, a-t-on appris auprès d'une porte-parole. En ce jour de manifestation nationale, De Lijn conseillait aux voyageurs de se renseigner sur le site internet de la compagnie avant d'envisager d'utiliser les transports publics. A Gand, 60% des bus et trams roulaient; la moitié à Anvers et 40% des trams au littoral.

En Wallonie, de nombreuses lignes du réseau TEC étaient supprimées. Des listes des parcours concernés par ces suppressions avaient été communiquées vendredi sur le site internet de la société. Ces listes sont régulièrement mises à jour suivant l'évolution de la situation.

En Brabant wallon, un groupe syndical annonçait que 90% des lignes TEC étaient à l'arrêt ce lundi matin.

Lundi matin, les travailleurs des grandes entreprises carolos seront notamment dans les rangs des manifestants. Pour faciliter les déplacements vers Bruxelles, huit cars ont notamment été affrétés au départ de certaines entreprises.

Du côté du rail, on avait déjà prévenu que tout devrait rouler normalement. La SNCB ne mentionnait en tout cas vers 8h00 aucune perturbation majeure sur son site internet.

Aéroport national

"La situation est calme dans le terminal de Brussels Airport" ce lundi matin, indiquait peu avant 7h00 la porte-parole de l'aéroport. "Pas mal de voyageurs sont visiblement bien au courant qu'ils ne doivent pas venir jusqu'ici." Brussels Airport a décidé dimanche soir d'annuler tous les vols prévus lundi au départ de l'aéroport de Bruxelles-National pour des raisons de "sécurité", en ce jour de manifestation nationale.

Une nouvelle mise à jour de la situation a mis en évidence qu'encore moins de travailleurs de la société de sécurité G4S qu'annoncé assureraient le contrôle de sécurité. Les temps d'attente menaçaient de dépasser les huit heures, c'est pourquoi l'aéroport a décidé de limiter ses activités prévues lundi.

"Au total, 232 vols au départ de Bussels Airport sont annulés aujourd'hui, tandis qu'un vol sur quatre est opéré, dans le sens des arrivées", précise la porte-parole. Environ 30.000 voyageurs en partance sont impactés par la grève.

Les vols de fret sont, eux, maintenus.

Par ailleurs, la compagnie aérienne TUI fly a détourné une grande partie de ses vols vers les aéroports régionaux d'Ostende, d'Anvers et de Liège, et reprogrammé des vols pour mardi.

"Nous invitons les voyageurs à contacter le call center de leur compagnie aérienne pour un éventuel remboursement ou un rebooking", précise l'aéroport.

"Nous sommes préparés et tout se passe bien", indique la directrice commerciale Ann Vanpraet. L'aéroport d'Ostende était particulièrement fréquenté, lundi. En raison des actions organisées, une partie des vols prévus depuis Brussels Airport ont été redirigés vers les aéroports régionaux. Ostende a ainsi récupéré 12 vols supplémentaires. L'aéroport a anticipé en prévoyant du personnel supplémentaire, tout comme TUI.

"En outre, cinq vols cargos ont aussi été réorientés de Liège vers Ostende", ajoute la porte-parole

L'aéroport bruxellois devrait à nouveau être opérationnel mardi. Toutefois comme bon nombre de vols de lundi ont été reportés au mardi, l'activité pourrait être plus soutenue avec des temps d'attente plus élevés que la normale.

La semaine sera encore agitée dans le secteur aéronautique belge. Les syndicats de la compagnie Brussels Airlines feront grève les 23, 24 et 25 juin. Chez Ryanair, les pilotes et le personnel de cabine se croiseront les bras les 24, 25 et 26 juin.

Les grandes surfaces peu touchées

Les grandes surfaces n'étaient dans l'ensemble que peu concernées par les actions syndicales. Quelques enseignes Makro sont tout de même restées portes closes en raison de la situation particulièrement problématique du personnel de ce groupe, a indiqué la CNE. Chez Colruyt, l'activité logistique et le travail en supermarchés n'étaient pas perturbés. "Il n'y a aucun souci majeur. On note quelques absents par-ci, par-là, mais les magasins sont bien ouverts", a expliqué une porte-parole.

Des manifestants étaient présents devant des supermarchés de la marque Carrefour, mais ici aussi sans causer de forte perturbation sur l'activité globale. Tous les magasins étaient ouverts. "L'impact est variable selon les magasins avec des rayons en service qui sont parfois fermés par manque d'expertise disponible", soulignait une porte-parole assurant que les clients étaient tout de même accueillis avec le sourire.

Le constat était similaire chez Delhaize où malgré l'un ou l'autre rassemblement, tout fonctionnait correctement sur le plan logistique et en magasins. En région liégeoise, la CNE indiquait de son côté que les magasins de la marque au lion étaient "fort touchés" avec des chefs présents dans les rayons pour combler le manque de personnel.

Bpost: 20% de collaborateurs absents en Wallonie, 10% en Flandre

La plupart des employés bpost sont au travail, indique lundi l'entreprise publique. La Wallonie et Bruxelles sont légèrement plus touchées par le mouvement de grève que la Flandre. "80% des travailleurs ont pris leur service aujourd'hui à Bruxelles et en Wallonie, contre 90% en Flandre", explique la porte-parole de bpost. "La région de Liège-Luxembourg est la région où l'absentéisme est le plus important", poursuit-elle.

Bpost donnera la priorité au traitement des courriers prior et des colis, ainsi qu'au paiement des pensions.

"Des perturbations sont encore attendues dans les prochains jours, mais tout devrait rentrer dans l'ordre assez rapidement", ponctue l'entreprise.

Les services de Bruxelles-propreté fortement perturbés

Les services de Bruxelles-propreté étaient fortement perturbés lundi, en raison de la manifestation nationale organisée en front commun pour défendre le pouvoir d'achat, indique l'agence régionale pour la propreté dans un communiqué. Concernant les déchets résiduels, les communes les plus touchées sont Neder-over-Heembeek, avec 95% des collectes qui ne sont pas assurées et Watermael-Boitsfort (80%). Ailleurs, la moyenne était de 30% sauf à Bruxelles Louise (40% de non collectés), Ixelles et Uccle (50%), Saint-Gilles (20%).

À Schaerbeek, Bruxelles Canal, Forest, Ixelles, Jette et Uccle, les sacs bleus n'ont pas ou quasi pas été collectés. La situation était similaire à Neder-over-Heembeek, avec 95% des sacs non collectés. À Laeken et Watermael-Boitsfort, 80% des collectes n'étaient pas effectuées tandis que dans le Pentagone, seuls 20% des sacs n'étaient pas ramassés.

Les habitants des communes où les sacs ne seraient pas collectés lundi sont invités à les rentrer jusqu'au 23 juin pour les sacs blancs, lundi 27 juin pour les bleus, verts et orange.

Priorité aux navires voulant partir au port d'Anvers-Bruges

Les responsables du port d'Anvers-Zeebrugge (Port of Antwerp-Bruges) concentraient l'activité de lundi aux navires souhaitant quitter le port. Deux écluses sur quatre sont opérationnelles sur la rive droite. Sur la rive gauche, la zone portuaire après les écluses n'est accessible qu'au trafic intérieur et pas à la navigation en mer, à l'exception du Deurganckdok situé en amont. Quatre remorqueurs sont en outre équipés, soit la moitié des effectifs habituels.

5.000 tickets de trains distribués aux travailleurs carolos qui vont manifester

De nombreux travailleurs de la région de Charleroi s'apprêtent lundi matin à prendre la direction de Bruxelles pour participer à la manifestation nationale pour l'augmentation du pouvoir d'achat et la révision de la loi de 1996 sur les normes salariales. Selon la FGTB Charleroi-Sud-Hainaut, quelque 5.000 tickets de train SNCB ont ainsi été distribués au cours des derniers jours et plusieurs cars affrétés au départ d'entreprises. A Charleroi, les syndicats ont souhaité que la mobilisation en vue de cette manifestation aille crescendo. Au mois d'avril et de mai, ils ont mis sur pied des actions préparant celle-ci. La semaine dernière lors d'une conférence de presse, ils ont de nouveau rappelé l'importance de la manifestation avant une audition des syndicats devant la Chambre dans les prochains jours dans le cadre de la loi d'initiative citoyenne.

Plusieurs supermarchés Makro fermés

Quatre supermarchés Makro sur les six présents en Belgique sont restés portes closes lundi, a indiqué l'ACV Puls/CNE. Les travailleurs sont inquiets de la reprise annoncée et ont profité de la manifestation en faveur du pouvoir d'achat à Bruxelles pour faire entendre leur voix. Une centaine d'entre eux ont ainsi rejoint la capitale. D'autres ont dressé un piquet devant l'entrée des magasins. Les supermarchés de Lodelinsart, Machelen, Eke (Flandre orientale) et Leeuw-Saint-Pierre n'ont ainsi pas ouvert. Un mouvement de grève était aussi observé à Deurne, mais il y avait suffisamment de personnel disponible pour ouvrir le magasin. Le commerce d'Alleur était également accessible.

Mercredi dernier, le personnel a appris que les six supermarchés du groupe et onze magasins Metro allaient être repris par Bronze Properties, une société d'investissement qui sera épaulée par le spécialiste de la distribution GA Europe. Les syndicats nourrissent de grandes craintes autour de cette opération et des magasins en Flandre étaient déjà partis en grève samedi.

Le travail devrait reprendre mardi, mais les représentants des travailleurs n'excluent pas des actions spontanées. "Le mécontentement est très important", souligne un membre du syndicat chrétien.

Le nouveau CEO Wolf Waschkuhn devrait se présenter au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire prévu jeudi prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be