Enchères pour la 5G et Cie: l'Etat va empocher pas moins de 1,2 milliard d'euros et un 4e opérateur s'officialise

Le régulateur des télécommunications, l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), a dévoilé le montant final qui revient à l'Etat après les enchères sur la 2G, la 3G et la 5G.

Enchères pour la 5G et Cie: l'Etat va empocher pas moins de 1,2 milliard d'euros et un 4e opérateur s'officialise
©Shutterstock

Le régulateur belge des télécommunications, l'IBPT, a clôturé ce lundi la phase principale de la mise aux enchères du spectre radioélectrique. En clair, cette phase a permis de vendre des blocs de spectre pour les ondes 5G mais également des réseaux antérieurs (2G, 3G, la 4G a pour sa part eu des enchères spécifiques en 2011 valable pour vingt ans). Le tout a permis de rapporter pas moins de 1,202 milliard d'euros à l'Etat.

"Cinq opérateurs, à savoir Citymesh Mobile SA, Network Research Belgium SA (NRB), Orange Belgium SA, Proximus SA, et Telenet Group SA, ont participé à la mise aux enchères et ont chacun pu acquérir une partie du spectre radioélectrique avec lequel ils définiront le paysage des télécommunications mobiles pour les 20 prochaines années. Les revenus de 1,2 milliard d'euros ont été supérieurs de 468,5 millions d'euros par rapport au prix d'entrée fixé avant le début de la mise aux enchères, et ce, en raison de surenchères lors de la mise aux enchères composée de tours successifs avec des prix croissants. Ces revenus seront probablement encore majorés des revenus d'une phase de positionnement de ces bandes. La mise aux enchères de la bande 1400 MHz doit encore avoir lieu ensuite", a précisé l'IBPT.

Plutôt un bon deal pour l'Etat donc, qui est propriétaire du spectre. Reste à voir ce que pourraient récupérer les entités fédérées, qui aimeraient en palper une partie.

Un montant important et de nouveaux acteurs

Si le montant est plus important que lors des enchères de 2011, c'est d'une part parce qu'il y a le renouvellement de certaines tranches de spectre déjà utilisées, d'autre part car il y a l'arrivée de la 5G, mais également l'arrivée de nouveaux acteurs.

Parmi eux, on peut retrouver Citymesh (qui fait partie de Cegeka) et RCS&RDS (société mère de DIGI), opérateurs spécialisés en B2B, qui remportent de la fréquence 5G et commencent à construire un 4e et nouveau réseau mobile national, comme ils l'indiquent fièrement ce mardi matin.

"Grâce à cette collaboration, Citymesh renforce non seulement sa position en tant qu'opérateur sur le marché des entreprises, mais est, avec DIGI, à la base d'une nouvelle donne dans le paysage belge des télécommunications", renchérissent les opérateurs.

"Citymesh fournit déjà des services mobiles au marché des entreprises. Grâce au spectre supplémentaire et au nouveau réseau mobile national, Citymesh peut désormais appliquer une stratégie hybride et passer d'un réseau privé à un réseau public et inversement. Le tout en continuant d'assurer la sécurité et la qualité de bout en bout", explique pour sa part Mitch De Geest, CEO de Citymesh.

Selon le communiqué conjoint, Citymesh restera donc sur le marché B2B (entre entreprises) alors que DIGi viserait le marché des consommateurs, après s'être déjà lancé en Roumanie, en Espagne, en Italie et au Portugal.

Les montants déboursés par chaque opérateur

La bande 3600 MHz est considérée comme la plus importante pour permettre le déploiement et l'utilisation de la 5G. "La largeur de bande disponible est bien plus importante que dans la bande 700 MHz, et le débit de données élevé de cette bande de fréquences la rend idéale pour toute sorte d’applications industrielles", précise l'IBPT.

Enchères pour la 5G et Cie: l'Etat va empocher pas moins de 1,2 milliard d'euros et un 4e opérateur s'officialise
©IBPT

Quoi qu'il en soit, l'officialisation de l'arrivée d'un quatrième opérateur met les opérateurs historiques sous pression. Les actions de Proximus (-5%-), Orange Belgium (-0,57%) et Telenet (-2,39%) pointaient dans le rouge ce mardi matin.

Plus d'informations à venir...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be