Fusillades à Molenbeek: la ministre de l'Intérieur répond à Catherine Moureaux !

Pour Annelies Verlinden, le problème doit avant tout se gérer au niveau local à Molenbeek.

Fusillades à Molenbeek: la ministre de l'Intérieur répond à Catherine Moureaux !
©Montage Belga et DR

Catherine Moureaux ne cesse de répéter ces dernières semaines, face aux fusillades en cascade à Molenbeek, que ses appels à l'aide au fédéral restent sans réponse. Comme nous vous le révélons ce mardi, le MR a de son côté attaqué la bourgmestre de Molenbeek et réclamé une mise sous tutelle de la police administrative.

Nous avons sollicité la ministre de l'Intérieur, Annelie Verlinden, ce mardi matin, à ce sujet. La ministre de l'Intérieur estime que le problème passe avant tout par une résolution en interne, en terme d'organisation de la police locale.

"Il appartient en premier lieu à la police locale de prévoir et d'organiser la capacité policière nécessaire. Le personnel de la police locale connaît en effet le mieux la situation sur le terrain. Évidemment, la police locale peut demander le renfort de la police fédérale ou des zones de police à proximité par les canaux appropriés. Pour faire face à de tels phénomènes, une approche intégrée et globale est nécessaire, impliquant tous les acteurs de la chaîne de sécurité. Nous pensons par exemple à la collaboration avec la justice, les services de prévention de la commune et Bruxelles Prévention et Sécurité. La ministre ne fera pas de commentaire sur cet incident spécifique car une enquête judiciaire est en cours."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be