L'Open Vld et la N-VA renoncent à la mission parlementaire en Afrique centrale: "Pas de plus-value et un coût trop important"

L'Open Vld et la N-VA ne participeront pas à la mission que mènera dans les anciennes colonies la commission de la Chambre qui se penche sur le passé colonial de la Belgique.

L'Open Vld et la N-VA renoncent à la mission parlementaire en Afrique centrale: "Pas de plus-value et un coût trop important"
©BELGA

Les libéraux flamands n'en voient pas la plus-value tandis que les nationalistes flamands redoutent que cette visite en République démocratique du Congo, au Rwanda et au Burundi n'ouvrent la porte à des réparations financières. Une délégation de la commission doit se rendre en Afrique centrale au début du mois de septembre afin de rencontrer les autorités de ces trois pays, des représentants académiques et des membres de la société civile. Au cours des auditions qu'elle a menées, plusieurs intervenants congolais ont d'ailleurs insisté sur l'importance d'une visite dans les anciennes colonies.

Sur Twitter, Jasper Pillen (Open Vld) a estimé que les travaux de la commission devaient se dérouler au parlement. "L'Open Vld ne participera pas à un long périple dans les ex-colonies. Pas de plus-value et un coût trop important", a-t-il déclaré.

"La visite s'inscrit selon nous dans le procès d'intention de la Vivaldi qui cherche à faire payer par le citoyen des réparations financières et une amende pour notre passé colonial. Nous passons notre tour et nous préférons un dialogue avec la communauté africaine chez nous. Nous voulons regarder vers l'avenir avec Kinshasa, Kigali et Bujumbura, et ne pas tergiverser sur le passé", a dit de son côté Tomas Roggeman (N-VA).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be