"Il faut s’attendre à une vague d’infections au covid entre mi-octobre et mi-novembre"

La nouvelle campagne de vaccination s'avère être très importante pour éviter une surcharge dans les hôpitaux dans quelque semaines.

La Rédaction
"Il faut s’attendre à une vague d’infections au covid entre mi-octobre et mi-novembre"
©MICHEL TONNEAU

La campagne pour la 4e dose du vaccin contre le coronavirus a officiellement débuté lundi. Une campagne qui vise surtout les personnes âgées et immunodéprimées ainsi que les professionnels de la santé qui sont âgés entre 50 et 65 ans.

Avec la fin de l'été qui se profile et des températures qui vont commencer à chuter, les experts prédisent un retour du covid en force d'ici peu de temps. Invité sur le plateau de la RTBF dans l'émission QR, Jean-Michel Dogné, directeur du département pharmacie de l’UNamur, estime qu'il est opportun de vacciner quand la situation épidémiologique est bonne pour anticiper les risques d’infection et d’hospitalisation. "Les modèles mathématiques nous prédisent une vague entre mi-octobre et mi-novembre. Il faut s’y préparer, c’est tout l’intérêt de la vaccination."

Le directeur du département pharmacie de l'UNamur explique également qu'il ne faut pas de nouveaux vaccins pour cette 4e dose car ceux qui sont administrés en booster sont déjà des versions adaptées aux variants actuels. "Les vaccins sont bivalents et ils agissent contre Omicron et un variant d’Omicron. Ce sont des vaccins différents que les vaccins initiaux", souligne Jean-Michel Dogné.

Lundi soir, sur le plateau de l'émission De tafel sur Vier; Steven Van Gucht a lui aussi défendu cette nouvelle campagne de vaccination. Sans elle, "le corona pourrait à nouveau envoyer de nombreuses personnes à l'hôpital cet automne et cet hiver" estime l'expert.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be