“Le résultat d’une classe moyenne qui se sent menacée par les dérives wokistes”: Bouchez, Morreale et Tamellini, Belgo-Italiens, réagissent à la montée en puissance de la droite extrême en Italie

La victoire électorale de Giorgia Meloni, dirigeante de Fratelli d’Italia, glace les esprits.

“Le résultat d’une classe moyenne qui se sent menacée par les dérives wokistes”: Bouchez, Morreale et Tamellini, Belgo-Italiens, réagissent à la montée en puissance de la droite extrême en Italie
©BELGA/PHOTOSNEWS/AFP
Christie Morreale, dont le papa est sicilien, nous a fait part de l’inquiétude qu’elle ressent devant la victoire électorale de Giorgia Meloni, la cheffe du parti Fratelli d’Italia. “Comme souvent dans les moments d’angoisse et de crise, les citoyens se retranchent derrière des discours mensongers et populistes qui n’apportent aucune solution”, regrette la ministre wallonne de l’Emploi. “Malgré son discours de façade, on voit bien que la volonté de Meloni est d’augmenter les dépenses militaires et de s’attaquer aux droits des minorités. Il ne fait déjà pas bon vivre dans les pays où la droite extrême est au pouvoir, comme en Hongrie ou en Pologne. Cela risque maintenant d’être le cas dans le berceau de la civilisation....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité