Emeutes lors de Belgique-Maroc : “Les jeunes casseurs ne sont pas bien dans leur peau, ils ont une perte de repères”

Plusieurs éléments peuvent expliquer pourquoi les casseurs, principalement des mineurs, ont décidé de tout saccager dans le centre-ville de Bruxelles malgré la victoire de leur équipe.

Les stigmates des émeutes survenues dimanche à l’issue de la victoire belge contre le Maroc étaient toujours bien visibles ce lundi dans le centre-ville de Bruxelles. Les dégâts sont moins nombreux qu’en 2017, lorsque 22 policiers avaient été blessés suite à la qualification du Maroc pour la coupe du monde en Russie, mais ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité