Georges Gilkinet à propos des émeutes dans le pays après la victoire du Maroc : “Il y a encore du travail sur le vivre ensemble”

Georges Gilkinet, Vice-Premier ministre et ministre fédéral de la mobilité, était l’invité de Martin Buxant sur LN24 ce lundi 28 novembre. Il est notamment revenu sur les débordements qui ont suivi le match entre la Belgique et le Maroc et sur les trois jours de grève sur le rail afin de dénoncer le manque d’investissement dans le secteur.

”Inacceptable”, accuse le Vice-Premier ministre Georges Gilkinet à propos des émeutes qui ont suivi la victoire du Maroc face à Belgique ce dimanche. “Le sport c’est la joie, l’amitié, l’éducation, le dépassement de soi. Cela ne donne pas une bonne image ni du sport, ni du travail qui doit être réalisé en milieu urbain”, argumente-t-il. “Il y a encore du travail sur le vivre ensemble. C’est l’une de mes motivations et l’une des raisons de ma présence au sein d’un gouvernement”, ajoute Georges Gilkinet.

Autre sujet sur la table, la grève du rail des principaux syndicats (CSC Transcom, CGSP Cheminots et SLFP Cheminot) qui vont débrayer du 28 novembre à partir de 22h00 jusqu’au 1er décembre inclus. Ils dénoncent le manque d’investissements au sein de la SNCB et d’Infrabel : “A l’heure où on investit comme jamais, cette grève est paradoxale mais il y a à très court terme des difficultés qui sont un héritage de mauvais choix passés”, déclare l’invité qui est également ministre fédéral de la mobilité.

Enfin, dernière thématique abordée, l’augmentation des tarifs des tickets de train qui devrait entrer en vigueur au printemps prochain : “Il s’agit d’une adaptation annuelle des prix des billets en fonction de l’inflation. J’espère obtenir un accord du gouvernement pour ramener la TVA sur les tickets de transport à 0 %. Cela contrebalancerait assez largement cette augmentation tarifaire”, rassure-t-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be