”Il faut qu’on parle” : “Le dédain des politiques est complet à l’égard de la police”, déplore Vincent Gilles

Chaque jour, entre 17h et 18h sur LN24, Maxime Binet anime le débat sur LN24, dans l’émission “Il faut qu’on parle”. Au programme de l’émission : des sujets de société, qui font débat.

Ce lundi, Maxine Binet a abordé avec ses invités de nombreux sujets qui ont secoué le quotidien belge des derniers jours comme des jours à venir. Ils ont notamment parlé des importantes émeutes qui ont suivi la victoire du Maroc face à la Belgique lors du Mondial 2022, des raisons qui ont poussé la police à manifester ce lundi ainsi que des grèves du rail qui viendront impacter les navetteurs cette semaine.

Jean-Marc Ghéraille, révolté par les émeutes dans le centre de Bruxelles suite à la victoire du Maroc, a cependant tenu à saluer le travail de la police : “Je voudrais féliciter la police de Bruxelles pour être parvenue à circonscrire les incidents dans un endroit relativement clos. on était à peu près à 100m du marché de Noël, où des familles étaient présentes, ce qui m’a fait peur”, déclare-t-il sur le plateau de Maxime Binet.

Bien qu’admiratif de la police, Jean-Marc Ghéraille reste en colère face à l’absence apparente de sanctions envers les émeutiers : “Ce qui m’énerve, c’est la tolérance zéro. Je ne sais pas ce que ça veut dire. J’attends toujours de voir les sanctions tomber pour les gens qui ont commis ces actes. Il y a déjà eu des incidents de ce genre lors de Maroc-Côte d’Ivoire lors d’une coupe d’Afrique des nations il y a quelques années et ça se reproduit. On a beau dire que c’est inadmissible, et que c’est tolérance zéro, il faut le prouver.

De nouvelles émeutes ?

Jean-Marc Ghéraille entretient notamment la crainte de nouveaux excès suite au prochain match de l’équipe marocaine qui se déroulera jeudi.

Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre des Représentants et bourgmestre de Koekelberg, veut lui aussi des actions concrètes pour faire face à ces débordements : “Face à ces phénomènes de délinquance, il faut savoir mobiliser les moyens et utiliser les techniques qui soient les plus efficaces possibles. Je suis convaincu qu’au niveau de la police c’est fait mais la justice doit suivre. Les dispositifs légaux existent mais il faut les appliquer. Il faut dire à ces casseurs qu’ils ne sont pas là pour faire la loi”, estime-t-il.

Police dans la rue et dédain politique

Ce lundi, la police manifestait dans les rues de Bruxelles pour s’insurger face aux épreuves que vivent les policiers en Belgique.

Vincent Gilles, président national du SLFP Police, est revenu sur l’entretien qui a eu lieu après les manifestations. S’en dégage une profonde déception : “L’objet de cette manifestation était la restauration du respect à l’égard du monde policier et principalement du monde politique. Mais Alexander De Croo et Vincent Van Quickenborne se sont montrés particulièrement fermés. L’image correcte, c’est une porte de prison qui est restée fermée à double tour. Bien-sûr que M. Van Quickenborne, ainsi que M. De Croo, sont revenus sur tout ce qui a déjà été dit il y a 15 jours, le lendemain du drame. Cette réunion n’a servi à rien, si ce n’est que, puisque M. De Croo disait parler au nom du gouvernement, comprendre que le dédain est complet à l’égard de l’outil policier et du personnel de la police”.

Vincent Gilles met néanmoins la population en garde : “Il n’y aura plus de manifestations mais bien des actions. Les citoyens doivent comprendre qu’ils vont être impactés. Dans l’avenir, les actions vont être beaucoup plus dures. Elles seront bien préparées.

Manifestations sur le rail

Face aux deux manifestations à venir, Pierre Lejeune, président de la CGSP Cheminots, estime que les utilisateurs du rail seront compréhensifs : “Au quotidien, ils vivent les difficultés rencontrées sur le rail et la dégradation du service public qui est aussi une préoccupation des navetteurs”, a-t-il déclaré.

De plus amples informations sont disponibles en visionnant l’émission de ce lundi de Il faut qu’on parle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...