Procès des attentats de Bruxelles : la double lâcheté d‘Abrini qui renonce à Zaventem et Paris

Le procès débute lundi. Deux kamikazes ont renoncé in extremis. Voici leurs explications.

Ce sont les premiers mots qu’Abrini a prononcés, lors du premier interrogatoire après son arrestation le 8 avril 2016, quand les enquêteurs ont demandé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité