Bouchez et son "respect pour Zemmour", Rousseau à Molenbeek, Magnette et l’e-commerce: les polémiques qui ont marqué l’année 2022 de nos politiciens

Ces phrases chocs que les politiciens auraient à posteriori préféré ne pas prononcer.

Les sorties polémiques de l'année 2022 de nos politique
Les sorties polémiques de l'année 2022 de nos politiques ©Belga
La première déclaration politique qui a fait polémique en 2022 est signée Georges-Louis Bouchez. Dans une interview accordée à la Dernière Heure et parue le 8 janvier, le président du MR commente la présidentielle française et livre ses impressions sur les candidats en lice. "J'ai plus de respect pour [Eric] Zemmour que pour [Valérie] Pécresse. Je préfère quelqu'un dont je combats les idées, mais qui au moins a une cohérence dans ses idées que quelqu'un qui selon la courbe du sondage change d'avis tout le temps." Torrent de réactions outrées. À gauche comme à droite, on se scandalise...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité