Coronavirus: les autorités sanitaires se réunissent, ce que l'on sait qui va changer dès dimanche en Belgique

Face à la vague de Covid en Chine, la Belgique prend des mesures.

LEUVEN, BELGIUM - JANUARY 05 : Visit of minister Frank Vandenbroucke (Vooruit), Vice-prime minister and Public Health and Social Affairs minister to the day hospital at UZ Leuven - Campus Gasthuisberg - since 1 January, hospitals have been working on the basis of a new list of procedures that can be performed in the day hospital. The number of interventions in a day hospital thus rises from 246 to 551. The reform of day hospitalisation is an important step within the broader hospital reform. Visit pictured on JANUARY 05, 2023 in Leuven, Belgium, 05/01/2023 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
©PRE

Dès ce dimanche, les voyageurs se rendant en Belgique en provenance de Chine devront présenter un certificat de test covid négatif, a indiqué jeudi la secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Nicole de Moor, compétente pour l'accès au territoire. La Chine lève ce jour-là son interdiction de sortie. La décision, qui vaudra au moins jusqu'au 31 janvier mais pourrait être prolongée sur décision européenne, a été prise en collaboration avec les ministres de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Santé publique, au lendemain d'une recommandation européenne en ce sens.

L'obligation de présenter un certificat de test covid négatif s'applique à tous les voyages directs depuis la Chine, pour les voyageurs âgés de 12 ans et plus. Les compagnies aériennes doivent s'assurer que chaque personne possède un certificat de test négatif et refuser l'embarquement dans le cas contraire. À l'arrivée sur le territoire belge, l'opérateur aéroportuaire vérifiera à nouveau si le voyageur est en possession de ce certificat. Le test ne doit pas avoir été effectué plus de 48 heures avant le départ.

"En l'absence du certificat de contrôle requis ou d'informations fausses, trompeuses ou incomplètes dans ce certificat, les voyageurs non belges qui n'ont pas de résidence principale dans notre pays se verront refuser l'entrée sur le territoire belge", souligne Mme de Moor.

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a confirmé qu'un arrêté royal serait publié ce week-end (normalement samedi), base légale nécessaire pour exiger ce test covid négatif. Le vol prévu ce samedi ne sera donc pas encore concerné, mais en revanche il devrait déjà être soumis au projet pilote d'analyse des eaux usées de l'avion.

L'analyse des eaux usées des avions venus de Chine doit permettre de détecter l'éventuelle présence de coronavirus à bord de l'avion, et d'en identifier les variants. "La crise covid en Chine ne nous pose actuellement pas de risque épidémiologique particulier, tant que les variants que nous connaissons déjà ici sont concernés", insiste jeudi le cabinet du ministre Vandenbroucke. Le but du séquençage est justement de rester vigilant quant à la possible apparition de nouveaux variants.

Les autorités sanitaires se réunissent

A noter qu'une réunion des autorités sanitaires (Risk Management Group, RMG) a lieu ce jeudi après-midi à 16h pour discuter de la situation et analyser toutes les mesures à prendre.

LIRE AUSSI - Coronavirus: la Belgique impose un test pour les passagers des vols directs depuis la Chine

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be