En 2022, moins de 90 % des trains étaient à l'heure...

Une première depuis 2018

La ponctualité des trains sous la barre des 90% en 2022
La ponctualité des trains sous la barre des 90% en 2022 ©Jean Luc Flemal

La ponctualité des trains a plongé sous les 90% l'année dernière, pour la première fois depuis 2018, ressort-il des chiffres publiés vendredi sur le site web Open Data d'Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. Le mois de décembre 2022 a été particulièrement touché par les retards et suppressions de trains avec les chiffres les plus mauvais depuis novembre 2018. Pour toute l'année 2022, le taux de ponctualité était de 89,2%, contre 92,6% l'année précédente. Cela signifie que plus d'un train sur 10 avait au moins 6 minutes de retard à l'arrivée.

Plus de 44.000 trajets ont par ailleurs été annulés l'an dernier.

C'est donc au mois de décembre 2022 que la ponctualité a été la moins bonne (84,8%). Le mois de janvier 2022 a été le meilleur de l'année (93,6%). Le mois de décembre est également celui où l'on a enregistré le plus grand nombre de trains supprimés (5.665, soit 5,7% de l'ensemble des trains). Le mois d'août est celui qui a connu le moins de suppressions (2.563, 2,7%).

Selon les données du site Open Data, 40,8% des retards sont attribués à des tiers, 34,8% à la SNCB, 20,2% à Infrabel et 3,9% à d'autres opérateurs. En décembre 2022, 47,3% des retards ont été attribués à la SNCB.

En février, le réseau ferroviaire a été particulièrement touché par la tempête Eunice qui avait balayé la Belgique. Pour la seule journée du 18 février, 24.311 minutes de retard ont été enregistrées. Par ailleurs, 4.121 trains ont été supprimés ce mois-là, soir 4,5% de l'ensemble des trains.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be