Le MR veut rendre obligatoire le service citoyen pour les jeunes: "Il y a une érosion du respect de l’autorité au sens large"

David Leisterh, chef de groupe du MR au Parlement bruxellois, estime que le service citoyen actuel, qui repose sur le volontariat, est trop peu employé. Face notamment aux troubles de l’ordre public, il pourrait contribuer au “vivre-ensemble” dans la capitale et dans le reste du pays.

Frédéric Chardon
Bruxelles - Parlement Bruxellois: David Leisterh (MR) - President du MR bruxellois et Alexia Bertrand (MR) deputee bruxelloise - Mouvement reformateur - a Bruxelles le vendredi 17 septembre 2021 (JC Guillaume)
David Leisterh, chef du groupe MR au Parlement bruxellois et président du MR bruxellois. ©JC Guillaume
L’actualité de ces dernières semaines a été particulièrement brûlante en Région bruxelloise. Les incivilités se sont multipliées, notamment en marge de la célébration des victoires de l’équipe du Maroc lors de la coupe du monde de football. La répétition de ces dérives a amené les libéraux à vouloir prendre le problème à la racine en rendant obligatoire le service citoyen à Bruxelles et à l’échelle de tout le pays. “Il...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité