Lassées de la “gestion chaotique” du procès des attentats, plusieurs victimes souhaitent ne plus assister aux audiences: "Abandonnés par l'Etat belge"

L’ASBL Life4Brussels déplore le manque de cohérence entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire dans la polémique du transfert des accusés.

Chairwoman of the court Laurence Massart pictured during a session of the trial of the attacks of March 22, 2016, at the Brussels-Capital Assizes Court, Wednesday 04 January 2023 at the Justitia site in Haren, Brussels. On March 22 2016, 32 people were killed and 324 got injured in suicide bombings at Zaventem national airport and Maalbeek/ Maelbeek metro station, which were claimed by ISIL. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK
La polémique du transfert des accusés du procès des attentats de Bruxelles est un très mauvais signal envoyé aux victimes, selon l’ASBL Life4Brussels qui accompagne les victimes, qui pointe “...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité