Les responsables politiques francophones ont moins peur de parler le néerlandais

La situation est loin d’être parfaite, mais on assiste à une prise de conscience linguistique au sud du pays. Plusieurs élus, y compris dans la jeune génération, veillent à parler l’autre grande langue nationale. Dans ce dossier, ils se confient sur leur relation au néerlandais. Une nouvelle élite politique bilingue est-elle en train d’émerger en Belgique ?

Frédéric Chardon
Les responsables politiques francophones ont moins peur de parler néerlandais.
Les responsables politiques francophones ont moins peur de parler néerlandais. ©Belga collage
La Belgique survit-elle grâce à la courtoisie linguistique des Flamands ? Si ces derniers sont souvent bons bilingues, les francophones ne peuvent pas en dire autant. En particulier au niveau politique. La mise en place d’un nouveau gouvernement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité