Accord sur le nucléaire entre la Belgique et Engie: les réacteurs Doel 4 et Tihange 3 prolongés dès novembre 2026

Un kern a été convoqué pour présenter le résultat des négociations avec Engie. Il a marqué son accord pour maintenir Doel 4 et Tihange 3 ouvertes plus longtemps.

Laurent Lambrecht
Tihange centrale nucleaire electricité energie environnement planete Huy Meuse Engie reacteur cheminee tour refroidissement
Un kern a été convoqué à 15h30. ©Jean Luc Flemal

Les informations qui circulaient depuis ce dimanche, bien que démenties, étaient donc fondées. Un accord a été trouvé avec le groupe français Engie en vue de prolonger de dix ans la durée de vie de Doel 4 et Tihange 3. Un kern a été convoqué pour présenter le résultat des négociations à l’ensemble du gouvernement. Une conférence de presse sera organisée dans la foulée du kern.

Pour rappel, les négociations avec Engie étaient menées par les cabinets du Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), et de la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen).

Nos confrères de La Libre ont pu récolter des informations sur le contenu de l’accord. Engie se serait engagé à réaliser tous les efforts nécessaires pour que Doel 4 et Tihange 3 soient opérationnels lors de l’hiver 2026-2027. Le duo Van der Sraeten/De Croo tenait absolument à pouvoir compter sur ces 2 GW de capacités nucléaires dès novembre 2026, alors qu’un risque de pénurie d’électricité a été identifié lors de cet hiver. "Engie a marqué son accord en vue de démarrer dès demain les études et les démarches liées à la prolongation", nous explique une source.

En échange de la prolongation de Doel 4 et Tihange 3, Engie a demandé et obtenu le principe d’un plafonnement (ou “cap”) du coût du passif nucléaire. Encore fallait-il s’entendre sur le montant demandé à Engie, pour solde de tout compte. Finalement, un accord a été trouvé autour d’une méthode de calcul du coût du passif nucléaire. Le montant définitif du "cap" ne sera connu que dans quelques semaines.

Par ailleurs, certaines sources avancent qu’Engie n’aura pas son plafonnement ("cap") du coût du passif nucléaire si Doel 4 et Tihange 3 ne sont pas opérationnels dès novembre 2026. A mois que cet échec ne soit pas de leur faute. L'objectif est d'inciter l'exploitant nucléaire à déployer tous les efforts nécessaires à la prolongation.

Doel 4 et Tihange 3 devront donc respectivement s'arrêter, comme prévu, le 1er juillet et le 1er septembre 2025. Il y aura un laps de temps sans nucléaire, jusqu'à leur redémarrage prévu en novembre 2026.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be