Guerre contre le narcotrafic à Anvers : le fédéral n'enverra pas l'armée

Le monde politique appelle à mettre davantage de moyens pour supporter les forces de l’ordre.

Ludivine Dedonder estime qu'il n'y a pas de raison de mobiliser l'armée dans la lutte contre le narcotrafic.
Ludivine Dedonder estime qu'il n'y a pas de raison de mobiliser l'armée dans la lutte contre le narcotrafic. ©Photo News
Après la mort d’une fillette de 11 ans lors d’une fusillade, le constat est unanime : les forces de l’ordre sont débordées par l’ampleur de la violence criminelle qui régente le trafic de drogue à Anvers. La police est incapable de faire face à des bandes criminelles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité