Guerre contre le narcotrafic à Anvers : “En rue, les militaires jouent un rôle de pot de fleurs”

L’appel à convoquer le CNS en urgence et à envoyer l’armée à Anvers n’est pas soutenu par le gouvernement fédéral.

20151120 - ANTWERP, BELGIUM: Illustration picture shows soldiers at guard in Antwerp Centraal railway station in Antwerp, Friday 20 November 2015. Belgium's national security council and the government decided to deploy more police and soldiers in the streets after last Friday's attacks in Paris, France, which have left at least 136 dead and more than 350 injured. The terror alert level stands at level 3, the second highest level. The attacks have been claimed by Islamic State. Among the suspected terrorists, several have a link to Molenbeek. BELGA PHOTO LUC CLAESSEN
Les militaires doivent-ils intervenir pour lutter contre la guerre des narcotrafiquants à Anvers?
Le MR a surpris tout le monde mercredi matin. Le vice-Premier ministre David Clarinval, appuyé par son président de parti Georges-Louis Bouchez, a repris une antienne que l’on retrouvait depuis septembre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité