La France a une guerre de retard sur la Belgique

Une dernière Humeur signée Gauvain Dos Santos

<p>Des manifestants défilent derrière une banderole sur laquelle on peut lire "Pour nos salaires, pour nos retraites, pour le droit de grève" lors d'une manifestation à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, le 18 octobre 2022</p>
<p>Des manifestants défilent derrière une banderole sur laquelle on peut lire "Pour nos salaires, pour nos retraites, pour le droit de grève" lors d'une manifestation à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, le 18 octobre 2022</p> ©AFP

La France, pays des Lumières et des coupures de courant, s’apprête à vivre un nouvel épisode de grèves et d’expressions de révoltes comme elle seule en a le secret. Le pays des éternels insatisfaits toujours prêts à battre le pavé face au moindre changement va voir une partie de sa population manifester son indignation face au projet de réforme des retraites.

Avec grands fracas et moult calicots, les Français s’encolèrent parce qu’ils devront travailler plus longtemps avant de pouvoir partir à la pension. Actuellement, l’âge légal de départ à la retraite en France est de 62 ans. En 2027, il devrait passer à 63 ans et en 2030, à 64 ans.

Depuis notre petite Belgique, il est amusant d’observer cette agitation et ces craintes qui traversent nos voisins de la république d’outre-Quièvrain. Parce qu’en 2030, chez nous, l’âge légal pour officiellement se proclamer pensionné sera de 67 ans… Forcément, les jérémiades à la française ont des airs de petites pleurnicheries à côté de ce qu’on vit en Belgique.

Attention, le débat n’est pas terminé chez nous pour autant. Bien au contraire. Les questions relatives au traitement des femmes, aux régimes spéciaux ou, de manière plus large, à la soutenabilité du vieillissement sont loin d’être résolues et elles augurent de fameuses foires d’empoigne. Mais sur l’âge de départ, on peut se targuer d’avoir une longueur d’avance.

Et ce n’est pas le seul sujet que la Belgique arrive à résoudre sans créer de fracture sociétale. Avortement, euthanasie, mariage gay… La France a peut-être deux étoiles, mais sur les questions sociales, elle a souvent une guerre de retard par rapport à la Belgique.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be