Coronavirus: le SPF Santé a dépensé 9,6 millions d'euros en consultants pendant la crise du coronavirus

Une somme qui peut sembler énorme pour certains mais dont le gouvernement fédéral se défend.

Coronavirus: le SPF Santé a dépensé 9,6 millions d'euros en consultants pendant la crise du coronavirus
Coronavirus: le SPF Santé a dépensé 9,6 millions d'euros en consultants pendant la crise du coronavirus ©JC Guillaume

Depuis mars 2020, le gouvernement fédéral a dépensé 9,6 millions d'euros pour des cabinets de conseil afin d'assister le SPF Santé. Sur ce montant, 8,4 millions d'euros sont allés à Deloitte. C'est ce qui ressort des chiffres que le parti d'opposition N-VA a demandé au ministre de la santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), écrit De Standaard lundi. Le reste du montant est réparti entre 15 autres sociétés de conseil telles que Akkanto, Dalberg Data Insights, Solvint Supply Management, Kronos Group et YQ Purchasing.

"Que Deloitte ait joué un rôle important au début de la crise corona n'est pas un grand secret", souligne De Standaard. En 2020, lorsque Philippe De Backer (Open VLD) est devenu responsable de la gestion logistique de la crise corona en Belgique, il a pris Deloitte sous son aile pour tout ce qui concerne les achats médicaux. "Deloitte a fini par être appelé non seulement pour les achats internationaux, mais a également aidé à définir la stratégie de test et même à contacter les laboratoires cliniques", poursuit le document.

Le recours à des consultants dans le cadre de la politique COVID-19 a débuté au cours de la dernière législature, déclare le ministre Vandenbroucke, "mais certaines de ces personnes ont fait un excellent travail, basé sur une expertise très spécifique, et nous avons donc continué à travailler avec elles".

La N-VA comprend que lors de la panique causée par l'épidémie de COVID-19, le gouvernement fédéral a demandé une expertise externe. "Mais une facture de près de 10 millions d'euros est vraiment très élevée", a déclaré au journal Kathleen Depoorter, députée de la N-VA. Selon la N-VA, le SPF Santé publique n'a pas pu résister au choc que le coronavirus a provoqué dans le secteur des soins de santé et les choses ont mal tourné à la tête du département du gouvernement fédéral.

"Nous réitérons l'appel à auditer le SPF Santé publique et la FAGG (l'Agence fédérale des médicaments, ndlr), qui en temps de crise ont fait preuve d'un poids insuffisant pour gérer et contrôler la crise", a déclaré Depoorter dans De Standaard. "Nous devons évaluer si la dépense de ces 10 millions d'euros était effectivement nécessaire". Selon M. Depoorter, les cabinets de conseil ont "gagné le jackpot fédéral" dans la crise de la Corona.

Le ministre Vandenbroucke affirme dans le journal qu'il s'est "battu" pour le renforcement structurel des administrations ces dernières années. Le gouvernement fédéral a déjà injecté 18,4 millions d'euros supplémentaires dans les administrations de santé en 2021. Cette année, ce sera 13,7 millions d'euros et l'année prochaine 12,5 millions d'euros, écrit De Standaard.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...