Paul Magnette : "Quand on défend les plus fragiles, on doit être plus irréprochable que les autres"

Les socialistes ont le devoir, plus que tous les autres d'être irréprochables parce qu'ils défendent les plus fragiles et les personnes qui sans eux seraient oubliées, a déclaré le président du PS, Paul Magnette, adressant ses voeux aux militants socialistes réunis en nombre à Laeken jeudi soir.

BRUSSELS, BELGIUM - JANUARY 19 : New Year's greetings from the Socialist Party, Parti Socialiste (PS) with a speech by the president Paul Magnette. on January 19, 2023 in Brussels, Belgium, 19/01/2023 ( Photo by Bert Van Den Broucke / Photonews
Paul Magnette : "Quand on défend les plus fragiles, on doit être plus irréprochable que les autres" ©BVB

En présence notamment de son homologue de Vooruit, Conner Rousseau, le président du Parti Socialiste a également souligné que les socialistes se battraient pour l'amélioration des bas et moyens revenus dans le cadre de la réforme fiscale, que ce sera un moment vérité pour la droite qui tient le même discours de principe.

"Ces dernières semaines, nous avons traversé des moments difficiles, je ne veux pas l'esquiver. Il y a eu des démissions, des suspensions, des exclusions. Ce n'est jamais de gaieté de cœur qu'on prend de telles décisions. Mais quand vous m'avez élu à la présidence du parti, je vous l'ai dit : nous devons, nous socialistes, être absolument exemplaires dans l'ensemble de nos comportements. Et en tant que président, je serai intraitable en ce qui concerne le respect des normes et des principes éthiques. Parce que quand on défend les plus fragiles, celles et ceux qui sans nous seraient oubliés, on a le devoir, plus que tous les autres, d'être irréprochables", a-t-il affirmé.

Rappelant que le principe de la présomption d'innocence doit être constamment réaffirmé dans un Etat de droit, le chef de file du PS a souligné que l'on vivait également "dans une société qui, à juste titre, ne supporte plus aucune infraction aux principes de la morale publique".

"Et parfois nous devons, pour pouvoir continuer à nous battre pour toutes celles et tous ceux qui nous ont fait confiance, prendre des mesures préventives, qui ne préjugent en rien de la culpabilité, mais rappellent notre attachement indéfectible aux règles éthiques les plus exigeantes", a-t-il ajouté, faisant une allusion voilée à la décision d'exclure l'eurodéputé Marc Tarabella.

Insistant sur le fait que sa formation respectait ses engagements, Paul Magnette est également revenu sur les avancées socialistes depuis 2019: refinancement des soins de santé et des services publics, relèvement du salaire minimum, préservation de l'indexation des salaires à laquelle les libéraux imposent des sauts "chaque fois que les socialistes sont renvoyés dans l'opposition", relèvement de la pension minimum de 1.300 euros en 2019 à 1.700 euros l'an prochain; augmentation de plus de 20% des revenus de remplacements,...

Le président du PS a par ailleurs souligné que les socialistes continueraient à se battre au cours des prochains mois pour soutenir les travailleurs qui ont des bas et moyens revenus dans le cadre de la réforme fiscale.

"Nous avons aujourd'hui la possibilité de vérifier si la droite est sincère quand elle prétend défendre les travailleurs et la classe moyenne. Nous avons déposé des propositions simples et claires: nous voulons diminuer les impôts sur les bas et moyens salaires, pour que des millions de travailleurs gagnent entre cent et deux cents euros nets de plus chaque mois. Pour financer cette grande réforme, nous proposons d'intensifier la lutte contre la fraude fiscale et de taxer davantage les grands patrimoines. Et croyez-moi il y a de la marge", a-t-il ajouté.

Comme le Danemark, la Belgique a commencé à taxer la fortune mobilière, qui rapporte déjà un demi-milliard d'euros tous les ans. "Nous proposons de relever les taux, pour tous ceux qui ont un patrimoine financier de plus d'un million d'euros, et de collecter ainsi deux milliards supplémentaires. Nous proposons aussi d'établir un principe de transparence bancaire absolue, et d'engager des centaines de policiers, de magistrats et d'inspecteurs pour lutter contre la fraude fiscale et la délinquance financière", a-t-il encore dit.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be