Grippe aviaire: un foyer détecté dans une exploitation de poules pondeuses à Wervik

Un foyer de grippe aviaire hautement pathogène a été détecté dans une exploitation commerciale à Wervik (Flandre occidentale), indique vendredi l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) par voie de communiqué.

 Pour Natagora, il faut interdire, les lâchers de faisans tant que la grippe aviaire perdure.
La grippe aviaire perdure. ©heymans

Une zone de protection de 3 kilomètres ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kilomètres ont été établies autour du foyer. Ces zones sont situées en partie dans la province du Hainaut et sur le territoire français.

"Conformément aux législations européennes et belges", les volailles et oiseaux encore présents ont été euthanasiés pour éviter tout risque de propagation du virus, détaille l'Agence.

Dans ces zones, des mesures de biosécurité strictes sont imposées. Toute personne détectant des signes de maladie parmi leurs volailles ou oiseaux doit consulter un vétérinaire.

L'Afsca rappelle à tous les éleveurs de volailles et aux détenteurs particuliers belges que le virus de la grippe aviaire circule déjà beaucoup depuis septembre parmi les oiseaux sauvages. Le risque de contamination des volailles par la grippe aviaire à la suite de contacts avec les oiseaux sauvages est élevé.

L'Agence conseille aux citoyens détenant des volailles de couvrir, à titre préventif, le poulailler avec des filets pour éviter tout contact avec les oiseaux sauvages.

Les responsables d'exploitations avicoles enregistrées sont eux obligés de protéger leurs animaux, soit en les gardant à l'intérieur, soit en les plaçant sous des filets.

Lorsque les éleveurs constatent une augmentation de la mortalité, ou tout autre symptôme lié à la maladie, ils doivent contacter immédiatement leur vétérinaire.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be