“On voit des patients dans des états beaucoup plus lourds qu’avant le Covid-19” : ces "nouveaux" publics qui mettent les Urgences sous pression

Au CHU Brugmann comme partout en Belgique, les services d’urgence sont confrontés à une nouvelle frange de la population, ce qui n’était pas nécessairement le cas avant.

Entre le recours aux flexi-jobs, aux pensionnés, aux étudiants et maintenant aux hospitalisations de jour sous peine de sanctions pour les hôpitaux, le ministre Vandenbroucke...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité