Aucune astreinte réclamée à l’Etat malgré les fouilles à nu au procès des attentats: "Les victimes sont prises en otage!"

Les fouilles à nu sont maintenues au procès des attentats au détriment des victimes qui se sentent laissées au second plan. Me Guillaume Lys, avocat de 125 d’entre elles, pousse un coup de gueule.

Lassées des débats concernant les fouilles à nu des accusés, de plus en plus de victimes renoncent aux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité