Détention d'Olivier Vandecasteele: l'Iran a évoqué le traité de transfèrement dans un entretien avec Hadja Lahbib

La ministre Hadja Lahbib s'est entretenue avec son homologue iranien au sujet d'Olivier Vandecasteele

Le ministre iranien des Affaires étrangères a évoqué le traité de transfèrement de prisonniers conclu avec la Belgique ainsi que la procédure le concernant, en cours devant la Cour constitutionnelle, au cours d'un entretien avec son homologue belge Hadja Lahbib a indiqué mercredi cette dernière à la Chambre en réponse à de nombreuses questions.

"Mon homologue a fait référence au traité et à la procédure en cours devant la Cour constitutionnelle", a dit Mme Lahbib devant la commission des Relations extérieures.

Ce traité approuvé par la Chambre en juillet autorise le transfèrement de personnes condamnées à une peine de prison entre les deux pays. L'opposition iranienne en exil a introduit un recours pour obtenir la suspension et l'annulation dudit traité. En décembre, la Cour constitutionnelle a suspendu le texte. L'arrêt sur l'annulation est attendu en principe début mars.

Lire aussi > Suspension du traité de transfèrement avec l'Iran: une douche froide pour le gouvernement, un "séisme" pour l'otage belge Olivier Vandecasteele

Ce traité permettrait d'échanger le travailleur humanitaire belge Olivier Vandecasteele, détenu en Iran depuis le 24 février, et Assadolah Assadi, diplomate iranien condamné en 2021 à 20 ans de prison pour un projet d'attentat avorté contre un rassemblement de l'opposition iranienne près de Paris en 2018.

Lire aussi > Faut-il libérer un terroriste pour sauver Olivier Vandecasteele ?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be