L' "impunité” pour les voyous, c'est terminé : les condamnés à une courte peine iront cette fois en prison

Dès ce 1er septembre, les condamnés à des peines de prison, comprises entre 6 mois et 2 ans, exécuteront leur peine en prison. Objectif : réduire la récidive.

Sébastien Ponciau
BRUGGE, BELGIUM - JULY 31 : Press briefing on plans to digitise judicial archives, by Vincent Van Quickenborne (Open Vld), Justice. The Minister is working on a digital solution to the current system of archiving, in which paper files are manually stored in large dusty rooms. Eventually, no files will need to be kept on paper. Existing archives will also decrease by shortening retention periods. Vincent Van Quickenborne (Open Vld), Justice Minister pictured on JULY 31, 2023 in Brugge, Belgium, 31/07/2023 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
Vincent Van Quickenborne (Open Vld) ©PRE

Depuis 1972, la Belgique n’envoyait plus les condamnés à moins de 3 ans en prison. Déjà à l’époque, la surpopulation carcérale faisait des ravages. La peine était tout de même exécutée en majorité sous bracelet électronique. Mais pas toujours. On allait tout de même en prison si on était dans la catégorie “terroriste” ” ou “délinquant sexuel” ou si on n’était pas dans les conditions d’une surveillance électronique pour une question de dangerosité par exemple.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...