Sur les 39 lauréats qui ont réussi toutes les épreuves du concours diplomatique 2020/2021 (24 hommes et 15 femmes), 30 (19 hommes et 11 femmes) ont signé leur contrat avec les Affaires étrangères la semaine dernière.

Le concours, succession d'épreuves sous la forme d'examens écrits et oraux organisés par le Selor, était réservé cette fois aux francophones afin de rééquilibrer la balance au niveau linguistique trop favorable aux néerlandophones.

"Beaucoup de candidates ont abandonné en cours de route", a confié au quotidien un diplomate qui a suivi le parcours de près. Sur les 52 % de femmes inscrites au départ (soit 620), il n'en reste donc plus "que" 36,7 %. Pas de quoi pouvoir rééquilibrer suffisamment la balance des genres, relève le quotidien.