La plupart du temps, le chien à l’origine de l’accident est connu de la victime.

Si les Belges sont de grands fans de chiens, en comparaison avec leurs voisins européens, ils en payent parfois le prix : d’après une étude de la KUL, 35.000 personnes seraient victimes d’une morsure de chien chaque année en Belgique.

De nombreuses victimes ne portent pas plainte car bien souvent, les accidents ont lieu dans la sphère privée, ce qui fait dire à l’asbl Sans collier que le nombre réel de personnes mordues annuellement pourrait s’élever à 100.000.

Ces morsures ont un prix : les organismes d’assurance belges considèrent que le coût des sinistres en responsabilité civile impliquant des chiens se chiffre à plus de 21 millions d’euros. Ce montant comprend le coût des frais médicaux pour les patients ainsi que des dédommagements pour incapacité de travail ou dans le cadre d’une assurance familiale.

Quels sont les chiens concernés ?

Dans plus de 80 % des cas, le chien à l’origine de l’accident est connu de la victime et généralement soit parce qu’il appartient à un voisin ou à un ami, soit parce que c’est le chien de la famille.

La plupart des accidents ont lieu alors que le chien est laissé sans surveillance.

Ce sont les enfants qui présentent le plus de risques d’être mordus et de présenter des blessures plus importantes. Un enfant mordu sur cinq doit être hospitalisé et dans 22 % des cas, la morsure touche le visage.

Contrairement aux idées reçues, les chiens dits dangereux ne sont pas les plus impliqués dans les accidents.

"Les races considérées comme dangereuses ont simplement une mâchoire plus puissante, qui peut faire plus de dégâts. C’est de là qu’ils tirent leur mauvaise réputation mais les molosses ne sont pas plus méchants que les autres", explique Sébastien de Jonge, directeur de l’asbl Sans collier.

Les races de chien les plus souvent citées dans les affaires de morsures correspondent donc plus ou moins aux races les plus courantes en Belgique.

Il n’existe pas de législation au niveau national concernant les chiens. Chaque zone de police peut ainsi décider d’établir des règles comme le port obligatoire d’une muselière pour certaines races.

En 2015, 934 procès verbaux ont été dressés pour des cas de morsure en Belgique.

Top 7 des chiens les plus impliqués dans des morsures:

1.Le berger allemand

2. Le rottweiler

3. Le doberman

4. Le labrador

5. Le fox

6. Le jack russell

7. Le cocker