Belgique

Le taux de pauvreté a diminué ces dernières années en Belgique mais “Bruxelles a un taux de pauvreté comparable à celui de la Roumanie!”

2,6 millions... C’est le nombre d’enfants, dans les pays riches, qui sont tombés dans la pauvreté depuis le début de la crise en 2008. Celle-ci a, en effet, eu un impact sur le bien-être des enfants. C’est sur ces chiffres alarmants que l’Unicef voulait attirer l’attention mardi matin lors de sa conférence de presse.

La pauvreté en hausse

Selon le rapport de l’Unicef, il ressort que dans 23 des 41 pays analysés, la pauvreté des enfants a augmenté depuis 2008. En Grèce et en Irlande, par exemple, la pauvreté a augmenté de près de 50%.

Un autre fait qui marque, c’est que ce sont les jeunes âgés entre 15 et 24 ans qui sont principalement touchés. Au sein de l’Union européenne, 7,5 millions de jeunes ont été classés comme NEET. C’est-à-dire qu'ils ont quitté l’école, ne suivent aucune formation et sont sans emploi.

Situation en Belgique

Selon Chris de Neubourg, ancien chef de la Politique économique et sociale au Centre de Recherche Innocenti d’Unicef, le taux de pauvreté a diminué ces dernières années en Belgique.

De 2008 à 2012, notre pays a réussi à protéger les enfants. Sa politique économique et sociale était bien meilleure que certains pays européens.Cependant, la crise a poussé les familles pauvres encore plus dans la pauvreté.

Et quand on analyse la situation en fonction des régions du pays, “Bruxelles a un taux de pauvreté comparable à celui de la Roumanie. Chacune des régions du pays requière des réponses sur mesure. Et la plupart du temps, les enfants n’ont pas été pris en compte dans les politiques du gouvernement”, précise Gaêlle Buysschaert, responsable des droits de l’enfant au sein d’Unicef Belgique.