Dans les écoles, le taux d’absentéisme poursuit son escalade semaine après semaine que ce soit au niveau des élèves ou des enseignants. D’après le dernier baromètre du SeGEC, publié mercredi, l’absentéisme des enseignants est passé de 7 % à 14 % et celui des élèves de 7 à 16 % depuis le 12/11. Selon le premier réseau d’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, la situation commence à devenir réellement critique dans les écoles.

“Le taux d’absentéisme des enseignants comme des élèves dépasse désormais les maxima atteints le 22 mars dernier, à la veille des vacances de Pâques 2021, qui avaient été anticipées d’une semaine pour des raisons sanitaires. La situation s’approche aujourd’hui d’un point que l’on peut considérer comme critique pour la bonne organisation des écoles fondamentales. Au 30/11, 281 classes étaient fermées dans l’enseignement catholique contre 80 classes la semaine précédente. Le maximum de 372 classes fermées avait été enregistré le 23 mars dernier”, observe en effet le président du SeGEC Etienne Michel.

En secondaire, la situation semble heureusement un peu moins critique mais l’absentéisme s’y fait également sentir.

“Les taux d’absentéisme des enseignants (9,7 %) et des élèves (9,9 %) sont beaucoup plus contenus dans le primaire que dans le fondamental et ils évoluent à un rythme beaucoup plus lent. Ceci confirme l’asymétrie des évolutions observées depuis de nombreux mois entre le fondamental et le primaire”, note Etienne Michel.

Celui-ci nuance toutefois les chiffres en rappelant que leur interprétation doit tenir compte du renforcement récent des règles sanitaires, à commencer par le fait que les classes doivent désormais être fermées quand trois cas positifs sont déclarés contre quatre précédemment.

Interrogée par nos soins au sujet d’une éventuelle anticipation des congés de Noël pour limiter la propagation du virus dans les écoles, la ministre Caroline Désir s’est montrée très ferme. “Il n’y a pas de fermeture anticipée des écoles ou de passage à l’enseignement hybride sur la table à ce stade. Je pense qu’on doit tout faire pour éviter une mesure générale de ce type”, a-t-elle affirmé.”

Êtes-vous favorable à une nouvelle fermeture des écoles pour contrer l'épidémie ?

Votes clôturés

Oui, c'est malheureusement inévitable 61,8%
Non, il faut tout faire pour les maintenir ouvertes 38,2%

7858 votes