Les actions policières restent suspendues jusqu'à la prochaine rencontre, prévue lundi prochain. Les syndicats et la ministre Verlinden se sont à nouveau rencontrés mardi dans le cadre des négociations sectorielles. Les syndicats réclament une revalorisation salariale pour l'ensemble du personnel ainsi qu'une révision des aménagements de fin de carrière, sur fond d'économies au sein de la police fédérale.

Malgré une réunion qualifiée de "constructive" par le cabinet de la ministre, les propositions sur la table restent "insuffisantes" aux yeux des syndicats.

Ceux-ci soulignent néanmoins une avancée en faveur du personnel civil de la police. "La pierre d'achoppement demeure le montant de l'enveloppe consacrée à la revalorisation salariale, indépendamment de la façon dont elle sera redistribuée. Cette enveloppe est toujours insuffisante", juge Joery Dehaes, du syndicat ACV Politie. "Avec 50 à 70 millions de plus, ce serait différent", ajoute-t-il.

Une nouvelle rencontre est prévue lundi prochain. Dans l'intervalle, les actions policières sont suspendues. "Mais la grogne est toujours palpable", précise Joery Dehaes. "Nous recevons beaucoup de questions et des voix se lèvent, en dehors du milieu syndical, pour mener une action lors du sommet européen", conclut-il.