La Défense fournit un appui en matière de renseignement mais aussi en hommes et en matériel à la police dans la traque du fugitif d'extrême droite.

Les dépenses comprennent les primes extra versées aux soldats (mobilisés les week-ends par exemple), mais surtout le coût matériel et en carburant. La Défense a mis à disposition des recherches plusieurs véhicules blindés, ainsi qu'un hélicoptère de combat NH90.