Belgique Le boss de Nethys pourrait bénéficier d’une indemnité en cas de départ qui varierait d’1,85 million € à 5,87 millions €.

Pour casser la décision de vente, par Nethys, de trois de ses filiales (Voo, Elicio et Win), le gouvernement wallon s’est d’abord livré à un sérieux travail légal. Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre des Pouvoirs locaux, qui exerce la tutelle, a demandé et obtenu des documents qui ont été analysés par son administration. Le gouvernement wallon a estimé que ces procédures de vente étaient en contravention avec la loi du Code de démocratie locale et qu’elles ne préservaient pas l’intérêt général.

En d’autres termes, (...)