L'obligation de porter un masque dans la commune côtière du Coq va être assouplie. Dès mercredi, le port du masque sera limité notamment à la digue, aux rues commerçantes, à l'horeca et aux marchés, ont indiqué mardi les autorités locales. Chacun devra toutefois garder la protection à portée de main et se couvrir le nez et la bouche en présence d'autres badauds, précisent-elles.

Fin juillet, face à l'affluence enregistrée dans la commune du littoral depuis le début de la saison estivale, Le Coq avait décidé d'imposer le masque buccal sur l'ensemble de son territoire. "La première quinzaine de juillet, nous enregistrions près d'un tiers de vacanciers en plus qu'à la même période l'année passée, la fréquentation était inhabituellement intense", selon le bourgmestre de la commune, Wilfried Vandaele.

"Rendre le masque obligatoire partout a permis de rendre la règle plus intelligible pour tous", ajoute l'élu N-VA. La réglementation a été bien suivie par les habitants comme les touristes. Face aux 950 amendes dressées à Blankenberge, seules huit ont en effet été rédigées au Coq.

En concertation avec les communes voisines d'Ostende et Bredene, l'obligation de porter un masque dans l'espace public est à présent assouplie, la fin des vacances se profilant peu à peu. L'accessoire de protection devra encore être porté sur la digue, les rampes et escaliers d'accès à la plage, dans les rues commerçantes, magasins, parkings, restaurants et cafés - sauf à table -, sur les marchés, lors d'événements ou de foires. Le masque reste également obligatoire dans les transports en commun et les bâtiments publics.