Belgique

Les blocages par des agriculteurs des dépôts de Lidl et Cora à Courcelles, ainsi que de Colruyt à Ollignies (Lessines) continueront "au moins jusqu'à vendredi matin", a indiqué vers 02h00 la secrétaire générale de la Fédération Unie de Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs (FUGEA), Sabine Decoster, à l'Agence Belga. 

Confrontés à des prix du lait et de la viande de porc qu'ils estiment largement insuffisants, les agriculteurs belges, à l'instar de leurs homologues français, ont mené jeudi une journée d'action aux quatre coins du pays. Les éleveurs dénoncent des prix trop bas pour couvrir leurs frais de production et pointent notamment du doigt la grande distribution, et singulièrement les "hard discounters" qui font du lait un produit d'appel. En moyenne, les producteurs laitiers wallons ne perçoivent plus qu'environ 25 centimes le litre.

En soirée, une première rencontre a eu lieu entre les agriculteurs et le ministre de l'Agriculture, Willy Borsus, sur le site du centre logistique et de distribution de Colruyt, situé à cheval sur les localités d'Ollignies (Lessines) et de Ghislenghien (Ath). Aucune information sur le contenu des discussions lors de cette réunion n'a toutefois filtré pour l'instant.

Une nouvelle rencontre réunissant les six organisations agricoles, les représentants de l'industrie alimentaire et de la grande distribution ainsi que le cabinet du ministre aura lieu vendredi à 10h00 chez Comeos. "Des propositions seront mises sur la table, mais nous n'en savons pas beaucoup plus à l'heure actuelle", a indiqué Mme Decoster.