Belgique La gare de Bruxelles-Nord a été évacuée, vers 14h30, en raison d'une alerte à la bombe. Provisoirement fermés, les tunnels bruxellois ont finalement été rouverts peu après 16h. Des retards sont aussi attendus sur le rail.

"La police a demandé à ce qu’on évacue la gare de Bruxelles Nord", nous indiquait alors la porte-parole de la SNCB. Plusieurs opérations de vérification ont eu lieu au sein de la gare, qui n'était alors plus non plus desservie par la Stib. Lundi en début d'après-midi, un appel téléphonique a fait état de la présence d'une bombe dans la gare du Nord à Bruxelles, a expliqué à l'agence Belga Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale. Il a été procédé à une fouille des lieux mais rien n'a été trouvé.

Peu avant 16h, les trains pouvaient à nouveau circuler à la gare de Bruxelles-Nord. L'incident aura cependant des répercussions sur la circulation des trains à l'heure de pointe du soir. D'après Infrabel, il faut s'attendre à plusieurs trains retardés voire annulés. Le ring intérieur et les grands axes routiers de Bruxelles sont fortement congestionnés.

Les tunnels bruxellois ont également été fermés à la circulation suite à l'alerte à la bombe car le centre de gestion bruxellois de la mobilité se trouve au niveau de la gare du Nord. "Nos agents ont été contraints et forcés de quitter les lieux. Les tunnels sont sans surveillance et ça ne peut évidemment pas être le cas. Nous avons décidé de les fermer. Cette situation ne s'était pas reproduite depuis les attentats du 22 mars à Bruxelles", indiquait Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles-Mobilité. Les tunnels ont été rouverts à la circulation en fin d'après-midi.