Le Comité de concertation avait prévu que la fermeture des commerces non-essentiels serait évaluée au niveau politique le 1er décembre. Cette évaluation se fera "sur la base des chiffres" de contamination "de fin novembre", et sans laisser de place aux pressions extérieures aux préoccupations sanitaires, a laissé entendre lundi matin en radio le Premier ministre Alexander De Croo. "On prendra des décisions basées sur des avis scientifiques, et pas sur des pressions, comme cela a été trop souvent le cas par le passé", ajoute le Premier ministre, interrogé en matinée sur La Première (RTBF).

Même si les chiffres des hospitalisations semblent évoluer positivement, impossible de prévoir déjà la situation des fêtes de fin d'année, clarifie Alexander De Croo. "Il est impossible de dire maintenant quelles seront les mesures à ce moment-là. (...) Si l'on a atteint le pic, ce n'est qu'après qu'on le sait".