Dimanche, Alexander De Croo a fait le tour des plateaux de télévision. Après "C'est pas tous les jours dimanche", il était l'invité du JT de la RTBF.

Le Premier ministre a tout d'abord remercié la population: "Vous savez, cela fait maintenant un an qu’on a demandé énormément de choses aux gens et les Belges ont fait des efforts incroyables, on est parvenus à repousser cette troisième vague depuis novembre déjà."

Mais Alexander De Croo a reconnu qu'on était désormais dans cette troisième vague, ce qui a entrainé des nouvelles mesures: "On est maintenant dans une autre situation, c’est presque une nouvelle pandémie. Le virus est devenu beaucoup plus virulent, se transmet beaucoup plus facilement. On voit aussi qu’il y a beaucoup plus de jeunes qui sont dans nos hôpitaux et on doit casser cette troisième vague."

Malgré cette troisième vague, et des indicateurs qui ne vont pas dans le bon sens, le libéral a aussi détaillé les prochaines échéances: "Alors déjà après les vacances de Pâques, clairement on ouvrira les écoles.Pour les perspectives ensuite, Je regarde surtout les données et c’est très clair, on ne laissera pas une activité, que cela soit la culture ou l'Horeca, fermée un jour de plus mais il faut le faire en pleine sécurité."

Afin de pouvoir revenir le plus rapidement possible à une vie normale, il faudra passer par la vaccination: "Ce qui va nous aider c’est la vaccination et on va voir dans les prochaines semaines qu’il va y avoir une accélération des livraisons. Aujourd'hui ce sont les livraisons qui nous limitent. On va avoir dans les trois mois qui viennent 7,4 millions de doses. Ça nous aidera et 80% de la population adulte devrait avoir reçu une première dose avant l'été."