A la veille d'un nouveau Comité de concertation, les députés ont interrogé le Premier ministre sur les différents points qui se trouvent sur la table des discussions, dont le déconfinement de la Culture et de l'Horeca.

"La situation est évidemment toujours grave, il est impossible de tout rouvrir maintenant, mais il n'est plus possible de continuer comme ceci: il faut passer à une réouverture lieu par lieu", a débuté François De Smet (DéFi). "C'est ce que vous avez fait pour les commerces et l'Horeca. Je vous demande de faire maintenant la même chose pour le secteur culturel. (...) Il est temps d'écouter ce secteur ! Si nous sommes capables de rouvrir les terrasses pour soulager l'Horeca, il doit être possible de rouvrir des salles climatisées pour l'événementiel."

Le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), a tenu à souligner que l'on s'orientait vers une "nouvelle phase de la gestion de la crise". "Lors de la première vague, la réponse c'était d'arrêter la société. Pour la deuxième vague, on a ciblé certains secteurs. Pour la troisième vague, nous visons davantage une gestion de risque qui doit permettre aux activités de reprendre et de se poursuivre, même si la situation épidémiologique venait à se détériorer", a détaillé le libéral flamand. "Nous organisons ça en se basant sur des protocoles et en s'appuyant sur la campagne de vaccination qui nous apporte une stabilité. Elle a bel et bien un effet et cet effet va s'accélérer. Le but est d'avoir une vie plus agréable, avec plus de libertés, en toute sécurité."

Le Premier ministre a ensuite précisé que le secteur culturel bénéficiera des aides supplémentaires présentées, ce mercredi 21 avril, par le gouvernement.

"Ce n'est pas juste du sanitaire contre de l'économique", a surenchéri François De Smet. "En ouvrant juste quelques portes, nous donnons aussi un petit peu d'air. L'ouverture de quelques lieux culturels ne soulagera pas uniquement le secteur mais permettra également de combattre le virus, en augmentant l'adhésion des Belges aux mesures."

Aucune nouvelle décision à attendre de ce Comité de concertation

Concernant la réouverture de l'Horeca, Jasper Pillen (Open Vld) a demandé que le Codeco "fasse simple et surtout logique". "Personne n'a envie de règles complexes", a-t-il poursuivi, soulignant qu'il y avait une véritable attente du secteur mais également de la population.   

La députée MR, Florence Reuter, s'est réjouie des aides supplémentaires présentées par le gouvernement, ce mercredi 21 avril, pour les secteurs touchés par la crise . "C'est une très bonne chose", a-t-elle déclaré. "Mais ces mesures n'auront de sens que si on permet aux secteurs de rouvrir. Il faudra que les terrasses rouvrent. Et il faudra voir les conditions dans lesquelles elles pourront rouvrir. Ces questions sont fondamentales et il faut donner des indications claires car sans des conditions acceptables de réouverture, ce ne sera pas tenable. Je compte sur vous pour annoncer des mesures encore plus positives lors de Comité de concertation." 

Alexander De Croo a immédiatement tenu à mettre les points sur les i: "Ce sera un Comité de concertation qui va opérationnaliser les décisions qui ont déjà été prises, ne vous attendez pas à ce que demain de nouvelles décisions soient annoncées. Nous avons décidé du trajet mercredi dernier , maintenant nous allons devoir détailler les choses, baliser ce trajet." Il a toutefois indiqué comprendre les difficultés rencontrées par de nombreux secteurs. "Depuis la deuxième guerre mondiale, il n'est plus arrivé que l'Horeca reste fermé aussi longtemps", a regretté le Premier ministre. "Nous préparons sa réouverture.(...) Il est clair que nous trépignons tous par rapport à la réouverture, nous avons acté des mesures qui doivent nous rendre la vie plus agréable, mais nous devons faire ça étape par étape. La situation dans notre pays est un peu plus favorable que dans d'autres grâce à la population et nous pouvons donc aller un peu plus loin. La campagne de vaccination nous donne une base solide."