Notre pays n'a jamais bloqué d'éventuelles mesures contre la Russie en lien avec le secteur diamantaire, a indiqué mercredi le Premier ministre Alexander De Croo au micro de l'émission De ochtend sur Radio 1 (VRT). Des rumeurs avaient précédemment circulé à ce sujet. Du point de vue belge, des sanctions supplémentaires contre les intérêts russes, à la suite de l'invasion de l'Ukraine, sont toujours envisagées "avec un esprit ouvert", a expliqué le Premier ministre. Et il est crucial que ces mesures soient prises par tous les pays européens. Le raisonnement de la Commission européenne est que les mesures doivent frapper l'adversaire plus durement que nous-mêmes.

Dès lors, "notre pays n'a jamais bloqué de mesures liées au secteur du diamant", a souligné le Premier ministre.